Anémie du coureur : symptômes et traitements

09 juin, 2020
Le fer est absorbé de manière beaucoup plus efficace s'il est administré avec une quantité de vitamine C. Dans cet article, nous évoquons d'autres méthodes préventives pour l'anémie du coureur.
 

L’anémie est une pathologie qui survient en raison d’une diminution de la masse des globules rouges dans le sang. Il peut y avoir différentes causes, généralement de type alimentaire. Aujourd’hui, nous abordons un type d’anémie spécifique : l’anémie du coureur.

Il s’agit d’un problème relativement fréquent chez les sportifs, qui peut occasionner une diminution drastique des performances. Les données scientifiques classent cette maladie comme étant assez courante chez les coureurs de fond et les triathlètes.

Cependant, il s’agit d’une affection remédiable, à condition que les symptômes soient détectés et qu’un traitement adéquat soit mis en place. Dans cet article, nous vous donnerons davantage de détails.

Symptômes de l’anémie du coureur

De même que les autres types d’anémie, l’un des symptômes les plus caractéristiques de cette pathologie est la fatigue. La fatigue ou la sensation prolongée de sommeil sont généralement les signes avant-coureurs d’un dysfonctionnement dans l’organisme.

En particulier lorsque nous parlons de coureurs de longue distance, l’apparition de ces sensations est une raison plus que suffisante pour vérifier l’état et le nombre de globules rouges dans le sang.

Principales causes

Lorsque l’on parle des personnes sédentaires, l’anémie survient souvent à cause d’un déséquilibre alimentaire. Un régime alimentaire pauvre en fer ou en vitamine B12 peut déclencher un problème de ce type.

Il est donc toujours recommandé de suivre une alimentation variée qui ne restreint aucun groupe d’aliments. Nous assurons ainsi l’apport correct de tous les nutriments dont le corps a besoin pour remplir ses fonctions.

 
Une femme qui se repose pendant son entraînement.

Cependant, chez les coureurs de fond, ce sont généralement d’autres motifs qui conduisent à l’anémie. L’un d’entre eux sont les chaussures sportives inadéquates. Cela peut entraîner un excès de lésions des globules rouges à cause de la pression du calcanéum sur les vaisseaux sanguins du talon.

Par ailleurs, il peut également y avoir des raisons alimentaires. La consommation de café ou de thé peut être contre-indiquée avant une longue épreuve à cause de son effet diurétique.

En outre, l’ingestion de ces aliments peut interférer dans l’absorption du fer du repas précédent et sa perte dans les selles. Des études récentes -réalisées avec des femmes enceintes- affirment cette relation entre la consommation de café et le risque d’anémie.

La solution face à cela est l’utilisation d’un complément de caféine. Ainsi, il est possible de bénéficier des effets ergogéniques de cette substance sur les performances, sans interférer dans l’absorption de ce minéral si important.

Répartition des entraînements

Le dosage des entraînements peut être un autre facteur différentiel lorsque l’on souffre ou non de cette pathologie. Si nous tombons dans le surentraînement, nous augmentons le risque de souffrir d’anémie et d’autres maladies liées à une consommation incorrecte de certains nutriments.

 

Dans cette optique, il est donc fondamental d’ajuster la charge sportive afin qu’elle soit progressive. Nous favorisons ainsi une adaptation correcte à l’exercice. Et le risque de souffrir de complications nutritionnelles sera moindre.

Traitements contre l’anémie du coureur

Le meilleur moyen de soulager les symptômes de cette maladie et de la prévenir est de suivre une alimentation variée et équilibrée. Garantir un apport en fer en mélangeant des aliments du règne animal et végétal réduit grandement les probabilités de souffrir d’anémie.

D’autre part, il ne faut pas négliger l’apport en vitamines. En particulier la vitamine B12, indispensable dans le métabolisme du fer. Nous devons également tenir compte du fait que l’administration d’une quantité de vitamine C avec le fer améliore considérablement son absorption, comme l’affirment ces études scientifiques récentes.

Par conséquent, il est fortement recommandé de suivre une alimentation variée et équilibrée, sans restriction de groupes d’aliments. Sauf indication contraire du nutritionniste. Les seuls aliments dont la consommation est peu conseillée sont les aliments transformés.

Assortiment d'aliments riches en fer.
 

Conclusion…

L’anémie du coureur est une pathologie relativement fréquente qui peut affecter directement les performances sportives. Elle se présente généralement avec la fatigue et peut être le résultat de causes nutritionnelles. Ou une mauvaise répartition des entraînements ou des chaussures de sport inadéquates.

C’est pourquoi la prévention est essentielle. Nous devons donc suivre une alimentation saine et variée. De plus, la consommation régulière d’aliments riches en fer est fondamentale. Aussi bien les légumes verts que les viandes sont des produits de base du régime du sportif car ils fournissent une bonne quantité de ce minéral.

Enfin, il est judicieux d’ingérer de la vitamine C avec le fer pour maximiser son absorption. Puis, d’espacer la consommation de café et de thé avec les repas afin d’éviter la perte de fer dans la masse fécale.

  • Coates A., Montjoy M., Burr J., Incidence of iron deficiency and iron deficient anemia in elite runners and triathletes. Clin J Sport med, 2017. 27 (5): 493-498.
  • Kumera G., Haile K., Abebe N., Marie T., Eshete T., Anemia and its association with coffee consumption and hookworm infection among pregnant women attending antenatal care at debre markos referral hospital, Northwest Ethiopia. PLos One, 2018.
  • Bryszewska MA., Comparison study of iron bioaccessibility from dietary supplements and microencapsulated preparations. Nutrients, 2019.