Ce que vous ne devriez jamais faire pendant un marathon

· 15 avril 2019
Nous devons prendre en compte certaines erreurs fréquentes et éviter d’en être la proie si nous voulons faire face à un marathon en ayant des garanties. Les nerfs et l’excès de volonté peuvent en effet nous jouer un tour.

De plus en plus de personnes courent de longues distances et participent à des compétitions organisées au niveau local, national ou international. Nous vous recommandons de lire les directives suivantes si vous envisagez de courir un marathon. Nous vous parlerons des erreurs typiques des débutants. Vous saurez ainsi ce que vous ne devriez pas faire !

Que ne devrions-nous jamais faire pendant un marathon ?

Chaque ville organise au moins un marathon par an, et des dizaines d’athlètes, professionnels et amateurs, participent à cet événement sportif. L’idée de courir un peu plus que d’habitude vous attire sans doute.

Peut-être voulez-vous tenter votre chance sur une longue distance. Si tel est le cas, nous vous présenterons ci-après les erreurs les plus courantes des débutants :

1. Ils ont confiance

Un marathon est un exercice qui nécessite un effort allant de modéré à élevé, bien que la vitesse soit inférieure à celle des autres disciplines. Beaucoup de coureurs pensent qu’ils font la course parfaite et ils ont trop confiance en eux … Cela peut alors leur coûter très cher !

Course à pied

Même les professionnels peuvent subir les conséquences de cette confiance aveugle en leurs capacités. Respectez en effet la course même si vous pensez que le marathon est trop « simple ».

Vous n’êtes jamais à l’abri d’une crampe, d’un coup de chaleur ou d’une chute. Rappelez-vous cette devise : « Le marathon ne se termine que lorsque vous franchissez la ligne d’arrivée ».

2. Passer devant les coureurs

Dans la plupart des courses, les coureurs sont différenciés en fonction de leur temps. Les plus rapides ou les plus résistants ne doivent pas aller «dépasser» les plus lents. Et il n’y a rien de mal à partir à la dernière place… Vous pourriez être la surprise de la compétition !

Une erreur commune pendant un marathon est de vouloir partir en même temps que les plus performants. Tout le monde possède son temps et ses capacités. Si vous courez pour la première fois, nous vous conseillons de vous placer dans les lignes les plus en arrière.

Départ d'une course

3. Courir en songeant à faire quelque chose « d’épique »

Le marathon est une épreuve très compliquée. Cela suppose de la concentration, des efforts et surtout de l’engagement. Comme vous, d’autres personnes font de leur mieux pour atteindre leur but. Par conséquent, ne cherchez pas à être la révélation de l’année, surtout si vous n’avez aucune expérience.

Vous pouvez avoir de grandes attentes pour votre première course. Vous pouvez même avoir imaginé gagner. Remettez cependant les pieds sur terre (ou sur la route) et assurez-vous que vos objectifs sont clairs et faciles à atteindre, du moins au début.

4. Commencer vite

Saviez-vous que les cinq premiers kilomètres sont plus importants que les cinq derniers ? Et oui ! En effet, dans un marathon, vous devez doser vos efforts car la distance est plus que considérable (surtout si c’est votre première fois).

Beaucoup de marathoniens débutants commettent la terrible erreur de partir à toute vitesse. Cela peut être dangereux pour ceux qui vous accompagnent – parce que vous pouvez les bousculer lorsque vous les passez – et surtout contre-productif pour vous. Si vous êtes fatigué au début, vous ne pourrez pas terminer la course. Votre corps se fatiguera rapidement et ne répondra pas à vos ordres.

5. Abuser des boissons énergisantes

L’hydratation est évidemment très importante avant, pendant et après la course. L‘excès de liquide n’est cependant pas bon. Tout d’abord parce qu’un marathon suppose plusieurs heures d’exercice et que vous pourriez avoir envie d’uriner. Et il n’existe en effet rien de pire comme expérience que de courir avec une vessie pleine !

un marathon

Une autre erreur commune des marathoniens débutants est d’abuser des boissons énergisantes contenant des protéines, des sels et d’autres nutriments. Pourquoi ? Parce qu’elles peuvent causer des malaises gastriques insupportables ! Buvez suffisamment pour ne pas avoir soif et ne pas être déshydraté.

6. Abandonner ou s’arrêter au milieu de la course

Vous pouvez évidemment quitter la course si vous êtes blessé ou que vous ne vous sentez pas bien. Vous devez néanmoins faire tout ce qui est en votre pouvoir pour continuer et atteindre l’objectifIl s’agit du coup de pouce psychique dont vous avez besoin pour être à même de courir un autre marathon dans le futur.

Mais si vous n’en pouvez plus et que vous avez peur de souffrir d’un problème plus grave et souhaitez abandonner la course, ne le faites pas en plein milieu de la route ! Respectez les autres coureurs. Il peut en effet être très dangereux de vous percuter.