Courir en ville ou à la montagne ? Avantages et inconvénients

26 mars 2019
Si vous aimez courir, vous aurez sûrement déjà évalué les différents espaces dont vous disposez à proximité pour réaliser cette activité. Dans le cas présent, nous comparerons deux des options les plus populaires.

Vous vous êtes fixé cette année comme objectif d’aller courir, que ce soit avec votre conjoint ou votre meilleure amie. Une des questions les plus communes sur le running concerne l’endroit où le pratiquer. Environnement urbain ou paysage naturel ?

Les avantages de courir en ville

Sur votre liste d’objectifs pour la nouvelle année vous avez écrit : allez courir tous les jours ou au moins plusieurs fois par semaine. Vous avez acheté les vêtements adéquats, vous vous êtes motivé à réaliser l’exercice… et voici que vous êtes pris d’un doute. Est-il bon de courir en pleine ville ?

Bien sûr, de nombreuses personnes vont courir au parc. Vous les voyez de bonne heure en été ou à midi en hiver. Et vous pensez que vous pourriez faire la même chose… Cependant, avant de commencer, nous vous recommandons de prêter attention aux particularités du running urbain.

1. Comodité

Si vous vivez en ville, c’est bien sûr très pratique d’avoir juste à s’habiller et à aller courir. La proximité d’un parc n’est même pas nécessaire.

2. Entraînement spécifique

Vous pourrez esquiver des obstacles- comme des personnes, des animaux de compagnie, des voitures, etc- et travailler pour tonifier les jambes et les chevilles.

3. Différents parcours

Vous avez toute la ville à votre disposition pour varier les trajets que vous parcourez et les rues que vous prenez. Vous éviterez ainsi l’ennui… et ce sera plus amusant que de courir sur un tapis dans une salle de sport !

4. Adieu au stress

Peut-être qu’une des raisons pour lesquelles vous avez décidé d’aller courir est le fait d’être trop stressé au travail ou à cause des problèmes quotidiens. La bonne nouvelle c’est que le running a le pouvoir de faire disparaître la mauvaise humeur, l’anxiété, la tristesse ou la colère. En effet, il aide le corps à produire les fameuses « hormones du bonheur ».

Inconvénients du running urbain

Il va de soit que, comme tout dans la vie, la mobilité pédestre urbaine n’est pas 100 % belle et positive. Par conséquent, nous devons aussi penser aux inconvénients de courir en ville.

1. La pollution

Même si vous allez dans un parc, ce poumon vert dont nous avons tant besoin, vous serez en contact avec la fumée qui vous entoure.

Courir en ville

2. Trafic

Traverser la rue peut devenir une vraie aventure quand nous faisons du running en ville. C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas emprunter d’avenues très fréquentées surtout si vous aimez vous entraîner tout en écoutant de la musique ou en parlant avec votre compagnon de sport.

3. Des gens partout

Si vous vivez dans une grande ville, vous saurez qu’il n’est pas possible d’être complètement seul dans aucun endroit… encore moins si vous vous déplacez en faisant de l’exercice. Esquiver des gens continuellement peut vite devenir une corvée pendant le running, tout particulièrement quand les espaces sont réduits.

4. Surfaces peu agréables

En ville, nous n’avons pas d’autres alternatives que de courir sur l’asphalte. Une surface dure qui peut toucher durement les articulations des chevilles et les genoux. Vous pouvez chercher un autre endroit où le running sur la pelouse ou sur la terre est autorisé, même si cela est interdit dans beaucoup de grandes villes.

Avantages de courir à la montagne

Passons maintenant à la deuxième option pour pratiquer le running cette saison. Aller courir à la montagne a également ses avantages et ses inconvénients. Voici donc tout d’abord certains de ses avantages :

1. Au contact de la nature

La première chose que nous devons souligner dans l’exercice à l’air libre dans un environnement naturel est que nous sommes en contact avec les arbres, les plantes, les oiseaux, la rivière, la montagne et tout ce qui va avec.

Si vous vous êtes lassé de la ville et de son stress, réaliser une activité en dehors peut être une excellente idée.

2. Surfaces molles et en dénivelé

Pour éviter les blessures aux talons, pieds ou genoux, il est recommandé de faire de l’exercice sur des surfaces molles comme la pelouse ou la terre. Justement ce que vous offrent les montagnes et leurs alentours ! Soyez attentif aux zones rocheuses où vous pourriez vous blesser.

Courir à la montagne : quelques inconvénients

Il va de soit que, comme nous l’avons fait avec les villes, nous devons également citer certains éléments défavorables lorsque l’on court à la montagne.

1. Distance

Si vous souhaitez réaliser une routine hebdomadaire de running à la montagne, vous devez vous déplacer jusqu’à l’endroit ou bien y déménager. En prenant en compte tout ce que cela peut impliquer.

Courir à la montagne

Nous n’avons pas tous à portée de main une montagne ou un champ pour aller y réaliser nos exercices quand bon nous semble. Attendre les vacances ou les week-ends pour aller courir n’est pas une bonne idée, puisque cela ne nous apportera pas la régularité minimale nécessaire.

2. Manque d’approvisionnement

Si nous courons en ville et que nous nous retrouvons sans eau, nous pouvons toujours entrer dans une boutique et en acheter. De la même manière, si nous nous blessons ou nous avons un accident, l’ambulance ou la police arrivera en quelques minutes pour nous aider.

En montagne, ce n’est pas le cas, puisque nous serons isolés de la civilisation et de tout type d’aide dont nous aurions besoin.

En résumé, ce n’est pas seulement une question de ville ou de montagne dont il s’agit lorsque l’on va courir. Pour un exercice complet, vous pouvez associer les deux environnements selon l’époque de l’année ou les jours de la semaine.

  • Easthope, C. S., Nosaka, K., Caillaud, C., Vercruyssen, F., Louis, J., & Brisswalter, J. (2014). Reproducibility of performance and fatigue in trail running. Journal of Science and Medicine in Sport. https://doi.org/10.1016/j.jsams.2013.03.009