Qu’est-ce que le gainage et quels sont ses bénéfices ?

27 août 2019
La planche est considérée comme un exercice permettant de travailler le gainage de manière efficace. Introduisez ce type d'exercices dans vos séances d'entraînement afin de vérifier par vous-même les grands résultats pouvant être atteints !

Dans l’article suivant, il est question des bénéfices que représente le fait de réaliser la planche. En effet, cet exercice permet l’amélioration et l’entraînement du gainage. Avant d’approfondir ce sujet, il est important de contextualiser le gainage et de savoir de quoi il s’agit. Le but est d’éclaircir le concept et sa relation avec le rendement sportif et la prévention des lésions. Nous verrons aussi quel est l’objectif principal de la musculature qui compose cette zone ou section.

Qu’est-ce que le gainage ?

Il ne s’agit pas d’un terme expliqué dans les livres traditionnels d’anatomie. Mais plutôt d’un concept fonctionnel qui fait référence à l’ensemble des structures musculaires et ostéo-articulaires de la zone centrale du corps.

C’est un concept utilisé principalement dans le domaine sportif. Les structures qui le forment agissent de manière conjointe dans le maintien de la stabilité du tronc. Mais aussi dans la génération et le transfert de force ; il s’agit de l’axe générateur du mouvement humain.

De cette manière, si on prête attention à la fonctionnalité du concept ainsi qu’à son application dans le domaine sportif, certains auteurs le définissent comme « la capacité à contrôler la position et le mouvement du tronc sur le pelvis, permettant une production optimale mais aussi un transfert et un contrôle de la force ainsi qu’un mouvement vers les extrémités des chaînes cinétiques qui permettent le développement d’une activité sportive. »

Le gainage implique les muscles abdominaux, les lombaires, les muscles du pelvis et les fessiers. Mais aussi la musculature profonde de la colonne vertébrale et de l’abdomen. Le rôle principal de la musculature du gainage est son rôle stabilisant.

Certains exercices sont efficaces pour améliorer le gainage

Exercice de la planche

Qu’est-ce que la planche ?

Avant d’exposer les bénéfices que l’exercice de la planche génère, il est important de savoir à quel type d’activité nous faisons ici référence. Dans le domaine sportif, nous parlons d’un exercice dont le but est d’améliorer et d’entraîner le gainage.

Cet exercice consiste à s’élever du sol en formant un pont abdominal. Mais aussi en s’appuyant sur la pointe des pieds et les avant-bras, les coudes ou les mains en fonction du niveau de la personne et du degré de difficulté visé.

Les bénéfices de l’exercice de la planche en guise de renforcement du gainage

Si on prend en considération et que l’on compare la vision de différents auteurs à ce sujet, on peut signaler les points suivants comme bénéfices générés par l’exercice de la planche :

  • Atteindre une stabilité centrale afin de favoriser la stabilité des extrémités inférieures et supérieures. Mais aussi transmettre de la force à ces extrémités dans un geste sportif bien précis.
  • Améliorer la coordination, qu’on appelle aussi la co-activation coordonnée, ce qui se reflète dans une plus grande activation musculaire, une plus grande rigidité et une plus grande stabilité.
  • Optimiser le rendement sportif au travers du développement des qualités des muscles qui composent la structure du tronc, principalement la force, la résistance et la capacité stabilisatrice de la structure.
  • Développer la souplesse au niveau des muscles impliqués.
Une femme qui fait la planche pour entraîner son gainage

  • Apporter des bénéfices dans la prévention des lésions : par exemple, cela nous permet d’augmenter le contrôle neuromusculaire de la région du tronc. On considère qu’un déficit dans cet aspect au niveau de cette région est un facteur de risque de lésion dans le rachis lombaire.
  • S’exercer est important pour atteindre la stabilisation active du rachis et pour prévenir et traiter le syndrome de la douleur lombaire : l’objectif principal de la planche est donc de défier et de stimuler la capacité du système moteur afin de stabiliser la région rachidienne.

En fin de compte, il est important de signaler que cet exercice, ainsi que d’autres que l’on peut réaliser afin de renforcer la zone médiane du corps, est considéré comme idéal pour travailler la structure du tronc. En effet, il a la capacité d’impliquer divers groupes musculaires de manière simultanée. Testez donc et tirez profit de tous les bienfaits de cet exercice !

 

  • Kibler, W.B., Press, J., Sciascia, A. (2006). The role of core stability in athletic function. Sports Med 2006; 36(3):189-98.
  • Vera-García, F.J., Barbado, D., Moreno-Pérez, V., Herández-Sánchez S., Juan-Recio, C., Elvira, J.L.L. (2015). Core Stability. Concepto y aportaciones al entrenamiento y la prevención de lesiones. Rev. Andal. Med. Deporte. 2015; 8 (2): 79-85.
  • Vera-García, F.J., Barbado, D., Moreno-Pérez, V., Herández-Sánchez S., Juan-Recio, C., Elvira, J.L.L. (2015). Core Stability. Evaluación y criterios para su entrenamiento. Rev. Andal. Med. Deporte. 2015; 8 (3): 130-137.
  • Miñarro, P. (2015). Implicaciones en la prevención de patologías y tratamiento en ámbito escolar. Mooc UCAM.