Les 5 muscles les plus oubliés lors de l’exercice

5 décembre 2018
Chaque muscle de notre corps, même ceux que nous oublions le plus, a une rôle qui contribue à l'équilibre, aux mouvements et aux actions que nous réalisons. Il est donc nécessaire de maintenir cette harmonie naturelle et, si nous renforçons certaines zones, d’en compenser d'autre également

Nous aimons tous faire des abdominaux, travailler les muscles du torse et tonifier nos biceps. Certains groupes musculaires sont en revanche largement oubliés dans nos différentes routines d’entraînement. Quels sont les muscles les plus oubliés que nous devrions prendre davantage en considération ?

La raison principale pour laquelle il est nécessaire d’entraîner tous les muscles de notre corps n’a rien à voir avec l’esthétique. Elle ne se limite en tout cas pas à cet aspect. La cause centrale est liée à la fonctionnalité.


« Un exemple classique est celui des personnes qui entraînent le haut du corps méticuleusement. Elles n’entraînent cependant pas leurs membres inférieurs. Cela pourrait générer des blessures aux hanches ou aux genoux, notamment lors d’activités sportives »


Les 5 muscles les plus oubliés lors de l’exercice

1.- Les avant-bras

Ce groupe de muscles est exercé dans de nombreux exercices musculaires, mais pas suffisamment. Nous pouvons réaliser des exercices spécifiques pour exercer ces muscles, situés entre le poignet et le coude.

muscles les plus oubliés

Quels sont les avantages d’avoir des avant-bras forts ? En premier lieu, nous supportons grâce à eux de lourdes charges dans la plupart des exercices de musculation. Il est donc nécessaire qu’ils puissent résister à ce poids. Les avant-bras jouent également un rôle très important dans les exercices avec des mouvements, comme ceux du Crossfit par exemple.

2.- Les trapèzes

Il ne s’agit pas ici d’un « petit » muscle mais de l’un des muscles les plus oubliés de la routine. Ils sont souvent mis à contribution lors d’exercices pour le dos ou les épaules. Nous leur dédions néanmoins rarement l’espace qu’ils méritent lors de nos entraînements.

Ils sont très utiles pour notre corps, notamment en ce qui concerne les omoplates, qui articulent les bras et supportent le poids de notre tête. Les trapèzes, situés dans la partie supérieure de notre dos, les unissent et contribuent à cette fonction.

Les avantages de renforcer cette zone résident dans la capacité de pouvoir soulever du poids au-dessus de notre tête. Améliorer la posture et de corriger les déviations causées par le manque de force, également.

3. – Les ischio-jambiers

L’ensemble des membres inférieurs fait souvent partie des muscles les plus oubliés dans les différentes routines de musculation. Outre le fait d’être inesthétique, il s’agit également d’une mauvaise chose pour la santé.

L’un des groupes musculaires les plus oubliés dans l’entraînement des jambes sont les ischio-jambiersIls sont situés entre le bassin et le tibia. Ils ont pour fonction de permettre l’extension et la flexion de la jambe. Ne constituant pas la partie la plus visible des jambes, nous leur accordons rarement le temps qu’ils méritent.

muscles les plus oubliés

Les squats soit un excellent moyen de les entraîner. Ils ne sont néanmoins pas suffisants. Une bonne séance d’élongation n’est pas non plus suffisante pour les renforcer. Des exercices spécifiques, tels que ceux réalisés sur un banc de musculation ou avec des élastiques, renforcent cette partie des jambes.

4. Les adducteurs

Encore au niveau des jambes, les adducteurs constituent un groupe de muscles encore plus « caché ». Ils sont situés à l’intérieur des cuisses. Les entraîner est très important pour maintenir l’équilibre entre les autres muscles et pouvoir augmenter la charge avec laquelle nous travaillons les jambes.

muscles les plus oubliés

Comme dans les cas précédents, l’idée qu’il n’est pas nécessaire de les entraîner de manière spécifique est erronée. Il existe des exercices très efficaces pour cela.

Nous pouvons réaliser une sorte de squat mais avec les talons joints et la pointe des pieds tournée vers l’extérieur.  Avec un haltère dans chaque main, descendez alors le dos droit autant que vous le pouvez.

Vous pouvez également avoir recours à des machines ou à des élastiques. L’important est de travailler correctement les adducteurs.

5.- La coiffe des rotateurs

Située sur l’épaule, la coiffe des rotateurs sert à stabiliser l’articulation de l’épaule. Il s’agit d’un groupe de muscles qui relient l’omoplate à la tête de l’humérus et forment un poing dans l’articulation – d’où le nom de « coiffe ».

Il est habituel de la travailler avec des exercices de rotation qui réaffirment la stabilité de l’épaule. De nombreuses blessures dans des sports tels que le volleyball, le basketball et le tennis sont dues à des carences de ce groupe musculaire.

Pour conclure. Les priorités esthétiques de nos entraînements ne sont pas toujours conformes aux exigences de notre corps. Il est donc essentiel de s’informer et de consacrer du temps à cette entraînement « invisible ». L’une des meilleures choses que nous puissions faire est donc de recourir aux conseils d’un professionnel qualifié pour planifier nos entraînements.