Le développé couché : détails techniques et bienfaits

9 février 2019
Il s’agit d’une méthode utilisée principalement par les bodybuilders. Le développé couché développe en effet la résistance, l’hypertrophie et la force, mais il faut savoir qu’il est considéré comme un exercice générant des risques de lésions. Il est donc important de tenir compte de la technique afin d’éviter de possibles dommages.

Le développé couché est l’un des exercices les plus utilisés dans les salles de sport. Il offre en effet des résultats incroyables. Vous devez néanmoins être méthodique et prudent lorsque vous le faites. Nous vous présenterons donc ci-après ses détails techniques et ses bienfaits. Prenez note !

Le développé couché est un exercice qui fait travailler les muscles de la poitrine et des bras. Il fait partie des trois exercices effectués en powerlifting avec le soulevé de terre et les squats.

Néanmoins, n’importe qui ne peut pas le réaliser. Il est en effet nécessaire de disposer d’une expérience préalable dans le sport et d’une condition physique appropriée.

Détails techniques

Il convient, lorsque vous faites un exercice, aussi difficile soit-il, de le faire correctement. L’objectif ici est d’éviter que la mémoire musculaire enregistre de manière incorrecte l’exécution d’un exercice, d’éviter les lésions, les blessures ou les fractures.développé couché

Tout est néanmoins question de technique. Il est possible que vous fassiez cet exercice depuis longtemps, mais sans vraiment vous soucier de la façon dont vous le faites. Il s’agit donc du moment idéal pour voir qu’elles sont vos erreurs et les corriger le plus tôt possible. Soyez donc attentif aux points suivants :

Position vos pieds

Bien que la position des pieds ne soit pas aussi importante pour le développé couché que pour le squat, elle doit néanmoins être prise en compte. Vos pieds sont en effet le point de départ de la base d’une concentration appropriée de la force.

Essayez de garder vos pieds parallèles, ni l’un plus en avant, ni l’autre plus en arrière. Ils ne doivent par ailleurs pas être trop proches ni trop éloignés de vous. La plante du pied doit être complètement appuyée sur le sol. Vous pourrez ainsi générer la force du le sol vers le reste de votre corps.

Sous la barre

La position sous la barre est différente pour chaque corps. Il est essentiel que vous vous teniez à la hauteur du siège qui vous permet de retirer facilement la barre. Vous ne devez néanmoins pas trop vous reculer afin de ne pas vous cogner aux goupilles.

Votre dos doit être droit. Vous devez en effet le maintenir aussi droit que possible à tout moment. Et surtout, pour rien au monde, ne pliez votre cou ou appliquez une tension sur lui.

Bonne prise en main

Prenez la barre avec détermination et sécurité. Les bras doivent être droits et à la même largeur que vos épaules. La majeure partie de la barre doit se trouver dans la paume de votre main. Ceci permettra donc à vos doigts de l’envelopper complètement.

Il est en effet très probable que les poignets se plient en arrière si la barre est plus orientée vers les doigts que dans les paumes. Il s’agirait alors d’une grave erreur.

Réaliser un développé couché sans problèmes

La respiration est un facteur qui vous aidera à réaliser le développé couché avec succès. Une fois que vous avez pris la barre, retirez-la et maintenez-la fermement près de votre poitrine (vos avant-bras doivent être à un angle de 90 degrés). Respirez ensuite et commencez le mouvement.

Une astuce pour maintenir la stabilité consiste à faire pression sur les pieds, comme si vous essayiez de pousser le sol.développé couché

Ça vaut la peine d’essayer

Le développé couché est un exercice exigeant qui demande beaucoup d’efforts, mais qui en vaut la peine. Il s’agit de la raison pour laquelle il est si célèbre dans les salles de sport. N’ayez donc pas peur de soulever cette barre. Au contraire, faite-le avec toute la confiance du monde.

Voici ses principaux bienfaits au cas où vous ne seriez pas sûr de vouloir vous essayer au développé couché. Ils vous feront certainement changer d’avis :

  • Améliore la force de poussée.
  • Donne une apparence forte et ferme aux pectoraux et aux triceps.
  • Favorise la santé des os.
  • Aide à marquer le muscle rotateur intérieur.
  • Excellent pour hypertrophier les muscles.

Vous aurez en outre fière allure dans une chemise. Vous devez, pour profiter de ces bienfaits, suivre parfaitement les étapes décrites précédemment. Il est par ailleurs important de bien vous alimenter et de bien vous hydrater.

Pensez également à bien vous échauffer avant et à faire des étirements après l’entraînement. Vous êtes maintenant prêt à faire partie du monde du powerlifting !


  • Chulvi Medrano, I., & Díaz Cantalejo, A. (2008). Eficacia Y Seguridad Del Press De Banca. Revisión. Revista Internacional de Medicina y Ciencias de La Actividad Fisica y Del Deporte8(32), 338–352.
  • Roberto, H.-R., Juan Manuel, G.-M., Fajardo Julio, T., Santana Francisco, O., Melián Francisca, V., & Marrero Ignacio, G. (2001). Actividad electromiográfica del músculo pectoral mayor en los movimientos de press de banca inclinado y declinado respecto al press de banca horizontal. Apunts. Medicina de l’Esport36(136), 15–22. https://doi.org/10.1016/S1886-6581(01)75989-0
  • J . Azael Herrero Alonso, D. G. L. (2002). FUERZA MÁXIMA ISOMÉTRICA EN PRESS DE BANCA. Psicología de La Actividad Física y El Deporte: Perspectiva Latina, (1990), 271–279.