6 conseils pour s’entraîner pendant les règles

28 août 2019
De nombreuses femmes reconnaissent qu'il est parfois difficile de s'entraîner pendant les règles ou pendant les jours qui précèdent. Nous vous proposons quelques conseils qui vous permettront de continuer à faire du sport durant vos menstruations.

En raison des symptômes prémenstruels ou des effets des premiers jours des règles, la grande majorité des femmes n’aiment pas faire de l’exercice physique pendant cette période. Etant donné que nous évoquons un phénomène commun à toutes les sportives, il est intéressant de découvrir une série de conseils qui vous facilitera la pratique d’un sport lors de ces journées difficiles.

Quelles sont les gènes fréquentes qui surviennent pendant les règles ?

Durant les règles, ainsi que les jours qui précèdent, les femmes ont tendance à souffrir de changements d’humeur, d’irritabilité, de dépression, de douleurs dans les seins, d’inconfort abdominal. Et, dans de nombreux cas, elles éprouvent également une fatigue intense.

Pour toutes ces raisons, il est bien plus simple de rester à la maison à se reposer plutôt que de sortir et pratiquer une activité qui nous plaît. Cela peut déclencher une certaine frustration. En effet, il peut exister un conflit intérieur entre ce que vous voulez faire et votre sensation physique pour faire du sport.

6 conseils pour s’entraîner pendant les règles

Cette frustration dont nous venons de parler se traduit souvent par le fait de ne pas pouvoir s’entraîner dans les conditions idéales. Afin d’atténuer cela, voici quelques conseils pour pouvoir s’entraîner pendant les règles :

1. Incidence des lésions

Lorsque les femmes se trouvent dans l’étape prémenstruelle, elles peuvent être plus sujettes à certains types de lésions. Par exemple, des problèmes dans l’articulation du genou peuvent survenir car la coordination est altérée.

Il est possible de prévenir cela en travaillant le contrôle moteur et neuromusculaire. Pour cela, il est intéressant de réaliser des exercices qui impliquent l’équilibre et le travail pliométrique. D’un autre côté, le travail des fessiers et de la zone ischio-tibiale est très important puisqu’il aide à diminuer tout risque de lésion.

Femme qui effectue des exercices de pliométrie.

2. Importance de l’exercice aérobique pendant les règles

Dans ces circonstances, il est fortement recommandé de faire de l’exercice aérobique régulièrement. En effet, ce type d’exercice aidera à réduire les symptômes prémenstruels. Par ailleurs, il améliorera également notre humeur. Cela permettra de mieux se reposer car nous atteindrons une fatigue plus importante.

3. S’entraîner pendant les règles : planification de l’entraînement

Comme nous l’avons déjà mentionné dans d’autres articles, le calendrier ou la planification de l’entraînement est essentiel pour atteindre les objectifs. C’est le cas également pendant les règles. En effet, il est judicieux de programmer les sessions les plus importantes lors des journées les plus favorables du cycle menstruel.

4. Introduction de nouvelles pratiques sportives

Si les symptômes menstruels et prémenstruels sont plus forts que d’habitude, nous pouvons opter pour différentes activités comme la randonnée, la natation ou le yogaD’autre part, il est possible de profiter des menstruations pour effectuer une petite pause dans la pratique sportive régulière. Mais sans laisser le sport de côté.

5. S’entraîner pendant les règles : attention aux habitudes alimentaires

Souvent, les symptômes du cycle prémenstruel proviennent de mauvaises habitudes alimentaires. Comme pour chaque chose, il est préférable de faire attention à ce que nous ingérons. En mettant l’accent sur le maintien des taux de sucres à des valeurs normales.

Par conséquent, dans notre alimentation, nous devrions inclure des aliments riches en calcium et en magnésium. Ainsi que de la vitamine B. De même, les aliments comme les fruits secs, le poisson, les légumes, les produits laitiers ou les céréales complètes représentent des solutions à considérer durant ces quelques jours.

Femme qui mange un bol de céréales complètes avec des fruits pendant les règles

6. Jours clés du cycle menstruel pour s’entraîner

Enfin, nous faisons surtout référence aux jours où l’ovulation a lieu. Au cours de ces journées, ainsi que les suivantes, ce sera le meilleur moment pour effectuer les sports de force et les exercices de haute intensité –HIITEn effet, à ce stade, les niveaux de testostérone atteignent leur taux maximal. C’est un phénomène dont il faut incontestablement profiter.

Maintenant que nous connaissons ces astuces simples, nous n’avons aucune excuse pour arrêter l’entraînement pendant les règles. Suivez alors nos conseils et vous verrez que le sport vous fera même du bien durant ces quelques jours pénibles. Courage !

  • Constantini N., Dubnov G., Lebrun C.M. (2005) The menstrual cycle and sport performance. Clin Sports Med. 2005 Apr;24(2):e51-82, xiii-xiv.
  • Dusek T (2001). Influence of High Intensity Training on Menstrual Cycle Disorders in Athletes.Croatian Medical Journal 42(1) 79-82.